New Caledonia: Arson at Kouaoua Nickel Mine

0
194

On Sunday morning, a fire destroyed part of the conveyor belt used to transport the nickel ore in Kouaoua, on an SLN mine. SLN agents stopped the fire at 4:30 am.

The mayor of the municipality, Alcide Ponga, published photos of the disaster on his Facebook account, advancing the thesis of arson. “Everything happened really fast. Too fast for there not to be a fire accelerator or fuel, “said the mayor of Kouaoua, Alcide Ponga, contacted by telephone this Sunday. The treadmill about ten kilometers, also called the “serpentine” was set on fire for nearly 200 meters. “No one needs this right now in the mine,” said the mayor of the commune, angered.

On 28 January 2016, the serpentine had already been the subject of an act of vandalism. The treadmill had been set on fire for about 50 meters. The criminal trail was already mentioned. The repair of the equipment took ten days, at a cost estimated at twenty million. Stopping the treadmill resulted in a production loss of 10,000 tonnes per week.

***ORIGINAL, FRENCH***
Kouaoua (Nouvelle-Caledonie) : Incendie du tapis roulant de la mine

Posted on 9 juillet 2017 by Attaque

Les Nouvelles Calédoniennes / dimanche 9 juillet 2017

Ce dimanche matin, un incendie a détruit une partie du tapis roulant servant à transporter le minerai de nickel à Kouaoua, sur une mine de la SLN. Les agents de la SLN ont eux-mêmes arrêté l’incendie qui s’est déclaré à 4 h 30.
Le maire de la commune, Alcide Ponga, a publié des photos du sinistre sur son compte Facebook, en avançant la thèse de l’incendie criminel. « Tout est allé très vite. Trop vite pour qu’il n’y ait pas un accélérateur de feu ou un carburant », estime le maire de Kouaoua, Alcide Ponga, contacté par téléphone ce dimanche. Le tapis roulant d’une dizaine de kilomètres, également appelé la « serpentine » a été incendié sur près de 200 mètres. « Personne n’a besoin de ça en ce moment dans la mine », a encore précisé le maire de la commune, dépité.

Le 28 janvier 2016, la serpentine avait déjà fait l’objet d’un acte de vandalisme. Le tapis roulant avait été incendié sur une cinquantaine de mètres. La piste criminelle était déjà évoquée. La réparation de l’équipement avait pris une dizaine de jours, pour un coût estimé à une vingtaine de millions. L’arrêt du tapis roulant avait entraîné une perte de production de 10 000 tonnes par semaine.

via earthfirstjournal.org