Athènes, Grèce: Liberté pour Antonin

reçu 05/05/2019

À partir du 27 Novembre, les Gilets Jaunes interviennent dans la sphère publique de France. Les «invisibles», comme Sarkozy avait caractérisé les jeunes  insurgés des banlieues pendant la révolte de 2005, marquent le retour , cette fois avec des revendications différentes.

Le projet-loi sur l’augmentation du prix des carburants a mis le feu aux poudres. Les différentes difficultés, les inégalités économiques énormes, le sans-abrisme, le chômage et tous les problèmes que l’Etat perpétue par ses politiques, couvaient pour longtemps dans la capitale française et ses banlieues.

Des groupes d’extrême droite ont essayé de s’introduire dans le mouvement des Gilets Jaunes pour changer son contenu et l’esprit conflictuel développé dans les rues et les places. Comme attendu, les groupes antifascistes de la métropole ont réagi immédiatement et se sont organisé pour isoler les fascistes et les viver des mobilisations. L’état dans son effort de protéger ses réserves a arrêté des antifascistes.

Ayant marché dans les mêmes rues et ayant partagé des idéaux communs, nous exprimons notre solidarité avec les membres de l’Action Antifasciste Paris-Banlieue arrêtés.

Liberté pour Antonin et les 5 autres camarades.

Athens Paris Antifa United

Απαντήστε

Η ιστοσελίδα μας χρησιμοποιεί μπισκότα σε ορισμένες λειτουργίες της ΕντάξειΠληροφορίες